Permit, oh permit my soul to rebel

Date de première
In creation
Compagnie
Location
Indoor
Tent
Âge
tous ages
Setting
circulaire
quadrilatère
Langue
Universel

Permit, oh permit my soul to rebel constitue le troisième volet de la Trilogie de l’imaginaire. Après Wonders (2013) et Spiegel im Spiegel (2017), la compagnie envisage le cirque comme une sorte de machine à rêves collective.

Cette nouvelle représentation s’interroge sur la puissance de l’imagination, la rébellion intérieure et l’oser rêver. Sur scène, des centaines de coussins appellent le public à s’installer confortablement. Aucune distinction n’est faite entre l’espace des performeurs et celui des spectateurs. Les coussins apportent un sentiment de douceur et de sécurité, rappellent le cocon familial où il fait bon s’endormir ensemble. Les mouvements et le texte de Permit, oh permit my soul to rebel forment une sorte de pillow talk, ces conversations que les couples, les amoureux ou les enfants et leurs parents échangent dans le calme et l’intimité, juste avant d’aller dormir.

C’est la première fois que Quintijn et Aline ne jouent pas eux-mêmes sur scène. Ils dirigent ici un groupe de cinq acrobates. Avec le public, ils cherchent à s’envelopper dans une ivresse intime, mais détendue. Cette ivresse peut constituer une saine rébellion pour échapper au poids qui repose parfois sur nos épaules. Pour s’éveiller tous ensemble, il faut peut-être d’abord rêver collectivement l’impossible. Voilà la rébellion que propose Side-Show. Car peut-être, si nous parvenons à l'imaginer, l'impensable pourrait-il se produire...